CONTINUUM

Création 2018

Tout public à partir de 8 ans

Installation vivante, corps et objets, structures manipulés

 

NOTE D'INTENTION


Dans « Continuum », nous souhaitons questionner le rapport de l’homme à son environnement. Sa manière d’habiter le monde. L’impermanence...
Quatre identités se frottent à l’espace existant : ils imaginent, transforment et adaptent des « refuges » provisoires en perpétuel mouvement. Des structures épurées, aux prinicipes architecturaux simples permettant modulations, variations et développements selon les espaces et les temps traversés.


En opposition à l’architecture «monument» (stable, lourde, figée, énergivore) nous nous interrogeons sur les nouvelles manières de concevoir l’occupation d’un espace de façon spontanée, légère et éphémère. Ce qui nous intéresse, c'est de trouver la cohésion dans la réduction. L’utilisation d’un minimum de matière pour un maximum de volume. Nous cherchons à penser autrement la globalité des matériaux fabriqués, utilisés, manipulés en puisant dans l’innovation et la low-technologie. Obtenir de toute structure déployée le maximum de performance et fabriquer nous-mêmes des
modules épurés, inspirés par la géométrie du vivant. Avec une ligne de conduite : minimiser notre emprunte en faisant plus avec moins. Nous souhaitons donner à voir un espace en continuelle mutation, dans un corps à corps avec la matière.


Un projet qui est une envie d’adaptation et d’optimisation. Pensé pour l’espace public, ce projet pourra également s’adapter en intérieur (en salle de théâtre ou espace intérieur atypique). Les systèmes techniques (son et lumière) sont pensés comme des unités modulaires et structurelles faisant partie d’un tout. Corps/Technique/Objets s’adaptent et s’inscritvent dans un espace donné/choisi, permettant ainsi une évoution permanente.


La recherche autour de ce projet et les possibilités sont vastes : après les dates de création, Continuum sera amené à muter et à créer ses variations sur les prochaines saisons.

Anatole Zembok et Christine Pierre

Continuum... une traversée onirique du temps, des espaces et de la matière, dans des installations en continuelles mutations.

 

Quatre individus se confrontent à un agrégat de lignes, points et surfaces. Le quatuor, manipulateur d'objets, de son, de lumière, compose un espace en continuelle mutation et expérimentent les possibilités d'une architecture vivante, à géométrie variable. Ils explorent les différents fragments, points de vue, variations et évolutions possibles : des structures prennent vie, s'écroulent, se transforment... Continuum est un laboratoire d'exploration, une traversée par les corps dans la matière. Un univers abstrait et contemplatif, qui fait émerger les allégories visuelles et questionne les principes de permanence...

Continuum est un hommage aux inventeurs-architectes-designers qui mènent leur réflexion sur l'adaptabilité de l'architecture à l'environnement et s'inspire fortement du concept «d’éphéméralisation» développé par Buckminster-Fuller (1895-1983, philosophe-architecte-designer à forte conscience planétaire), qui prônait un idéal futuriste du «faire plus avec moins».

« Aujourd’hui, l’humanité tout entière peut « s’en sortir » au mieux et de façon durable, car nous disposons d’un esprit pour penser, découvrir des principes et les appliquer afin de pouvoir faire plus avec moins » R. Buckminster-Fuller (Manuel d’instruction pour le vaisseau spatial « Terre », 1969

Pour ce projet, Anatole Zembok et Christine Pierre continuent leur recherche sur la relation entre le corps et l’objet par la construction en directe de structures évolutives (basées sur les principes architecturaux de la tenségrité, des structures dynamiques et déployables, et l’utilisation de systèmes low-tech). Ils s'entourent de ORK (Samuel Klein et Olivier Maurel) pour la création sonore (matière brute, organique et électronique : une architecture du son en "continuum")

FRAGMENTS

 

Continuum est un projet évolutif et de longue durée : le spectacle est amené à muter selon les espaces, les lieux, les projets. Adaptable et différent en intérieurs ou extérieurs, différentes formes sont déclinées et restent à explorer. Des formes courtes et ateliers participatifs, les « rhizomes », accompagnent cette recherche. (principe contingent de connexion de multiplicité qui ne sont jamais que des agencements provisoires et en devenir..)


Pour ce projet, Anatole Zembok et Christine Pierre continuent leur recherche sur la relation entre le corps et l’objet par la manipulation-construction en directe de structures évolutives (basées sur les principes architecturaux de la tenségrité, des structures dynamiques et déployables, et l’utilisation de systèmes low-tech). Le process (conception, fabrication, prototypage des structures dans un esprit « makers » et écologique) prend une place importante : les matériaux et unités de base choisis (points, lignes, surface) sont le fruit de recherches et d'expérimentations empiriques. Ils sont pensés pour leurs performances et leurs possibilités d'agencement entre eux. Tout est donc modulable et laisse la possibilité de varier, transformer, multiplier les formes. Ils s'entourent de ORK (Samuel Klein et Olivier Maurel) pour la création sonore (matière brute, organique et électronique : une architecture du son en "continuum")

 

DISTRIBUTION:

Conception et manipulation :

Christine Pierre et Anatole Zembok

 

Regard mise en scène :

Marine Mane

 

Composition, matières sonores :

ORK - Olivier Maurel et Samuel Klein

 

Création, manipulation lumière :

Camille Flavignard

 

Création, manipulation son :

Guillaume Schleret

 

Costumes :

Claire Schirck

 

Enregistrement studio :

Eric Gauthier-Lafaye (downtown studio)

Conseils régie lumière :

Philippe Lux

Chargée de production :

Laure Woelfli, La Poulie Production

Gestion administrative :

Nathalie Eshan Ziah

Subventionné par : DRAC Grand-Est, La Région Grand-Est, La Ville de Strasbourg

Coproductions :

La Passerelle (Rixheim), Ramdam Un Centre d’Art (Ste Foy Les Lyon). Lab’Art (Francheville)
 

Soutiens :

Festival MOMIX (68) / Graine de Cirque, Strasbourg (67) / Agence Culturelle d’Alsace, Sélestat (67) / La Filature du Mazel, Valleraugue (30) / La Communauté de Communes Hérault (34) / Le Créa, Kingersheim (68) / L’Illiade Illkirch-Graffensatden (67). Le Moulin de l’étang, Billom (63), Le Lab’Art, Mairie de Francheville (69), Ville de Strasbourg (67)

 
 

CALENDRIER DE LA CRÉATION

 

Représentations :

  • Le 10 février 2018 à La Passerelle, Rixheim (68) - Dans le cadre du festival Momix (Création salle)

  • Le 12 avril 2018 à l'Illiade, Illkirch-Graffenstaden (67)

  • Le 22 avril 2018 au Fort du Bruissin, Francheville (69), (Création Rue)

  • Le 18 mai 2018 au Festival Plumes Et Goudron, Hede / St Domineuc (35)

  • Les 2, 3 et 4 juin 2018 Au Festival D’arts De La Rue Les Années Joué, Joué Les Tours (37)

Planning des résidences 2016-2017 :

  • du 12 au 24 septembre 2016 : résidence sous chapiteau à Graine De Cirque (67)

  • du 30 janvier au 12 février 2017 : résidence à RAMDAM, un centre d'art (69)

  • du 25 mars au 7 avril 2017  : résidence de 15 jours à La Filature du Mazel (30), fabrique artistique

  • du 25 avril au 5 mai 2017 : résidence à l'Espace Scène d'Alsace / Agence Culturelle d'Alsace, Sélestat

  • du 22 mai au 4 juin 2017 : résidence et présentations du travail en cours à l'abbaye d'Aniane, Ville de Gignac/Communauté de Communes Hérault (34)

  • du 12 au 25 juin 2017 : résidence et présentation du travail en cours à RAMDAM, un centre d'art (69)

 

Planning des résidences 2017/2018

  • du 4 au 17 septembre 2017 : résidence au Fort du Bruissin, Mairie de Francheville (69)

  • du 19 au 28 septembre 2017 : résidence à L’Espace Tival (Créa/Festival Momix, 68)

  • du 2 au 8 octobre 2017 à La Passerelle, Rixheim

  • du 30 octobre au 8 novembre 2017 : résidence au Moulin de l’Étang, Ville de Billom (63)

  • du 8 au 13 Janvier 2018 : résidence à L’Illiade, Illkirch-Graffenstaden (67)

  • du 13 au 18 novembre 2017 : résidence au Théâtre de Hautepierre, Strasbourg (67)

  • du 26 au 29 mars, du 3 au 6 avril, du 14 au 17 mai 2018 : résidence au Lycée Agricole de Wintzenheim (68), projet soutenu par la DRAC Grand-Est


Présentations publiques:

  • le jeudi 4 mai 2017 à 14h30 à l’Espace Scène d’Alsace / Agence Culturelle d’Alsace, Sélestat (67)

  • les 3 et 4 juin 2017 à l’Abbaye d’Aniane, Gignac (34)

  • le mardi 20 juin 2017 à 20h à Ramdam / Un Centre d’art, Sainte Foy Les Lyon (69)

  • le samedi 16 septembre 2017 en extérieur, au Fort du Bruissin, Francheville (69)

  • le mercredi 27 septembre 2017 à L’Espace Tival, Kingersheim (68)

  • le mercredi 8 novembre 2017 au Moulin de l’Etang à Billom (63)

© 2019 Cie Tête Allant Vers...